L’hypnose médicale

L’hypno analgésie
Le service d’anesthésie réanimation de la Polyclinique du Beaujolais a développé, à l’initiative de l’un de ses médecins, le Dr Eric DALMAS, la pratique de l’hypnose dite « éricksonienne ».

Principes de L’hypnose :
Il s’agit d’un état dissocié de la conscience. Le patient vit ou revit un évènement heureux de sa vie au travers de ses sens, ce qui lui procure bien être et confort. Il met alors en sourdine les centres de la douleur de son cerveau ce qui permet une modulation des perceptions d’inconfort. Le patient devient alors acteur de ses soins. Il ne subit plus son traitement.

Applications :
En août 2012, il a été réalisé, pour la première fois dans la région et à la Polyclinique du Beaujolais, une opération chirurgicale sous hypnose, l’ablation de la thyroïde sur une patiente d’une trentaine d’années. Le Dr DALMAS a minutieusement préparé l’intervention avec la patiente et l’a accompagnée, par la parole, tout au long du temps opératoire.

Depuis cette première, l’hypno-analgésie est régulièrement pratiquée en chirurgie conventionnelle, sur des patients volontaires, pour certaines interventions : chirurgie dentaire, ORL, vasculaires, urologiques, orthopédie, gynécologie, césarienne, esthétiques…
Par ailleurs, l’hypnose est également utilisée dans le cadre d’une consultation de la douleur par le Dr DALMAS.

Bénéfices :
La pratique de l’hypnose médicale présente d’énormes avantages pour le patient, notamment la diminution de l’anxiété péri-opératoire et la récupération post-opératoire plus rapide et de meilleure qualité .

Évolution :

Les docteurs DIEUDONNE, ROBERT et CHALLAN BELVAL sont également formés en hypnose, douleurs aiguës et anesthésie et pratiquent au quotidien comme le docteur DALMAS l’hypnose chirurgicale en alternative à l’anesthésie classique.

Par ailleurs, la Polyclinique du Beaujolais a mis en place un programme de formation ( gestion de l’anxiété et des gestes douloureux) destiné au personnel afin de proposer au patient cette prise en charge durant son parcours de soin au sein de l établissement.

  • Modifié le 14 janvier 2016 – Validé par le Comité Déontologique