SECURITE

ACCUEILSECURITE

Vous allez bénéficier d’une intervention chirurgicale ou d’un examen sous anesthésie. Afin de vous préparer à cette intervention et de décider de la technique anesthésique qui sera la mieux adaptée à votre situation, vous allez rencontrer votre anesthésiste lors d’une consultation quelques jours à quelques semaines avant votre hospitalisation. Cette consultation constitue un préalable indispensable à une prise en charge anesthésique optimale.

Le caractère obligatoire de la consultation d’anesthésie, depuis 1994, a permis de réduire de façon très significative les évènements indésirables tant bénins que plus sérieux. C’est au cours de la consultation que les risques de votre anesthésie seront évalués et discutés avec vous. Les risques liés directement et uniquement à la technique d’anesthésie sont aujourd’hui très faibles.

Ils sont de plusieurs types :

• risque de réaction allergique à un des produits utilisés (médicament anesthésique, antibiotique, antidouleur, …)
• risque d’asphyxie (d’étouffement) au cours de l’anesthésie ou au moment du réveil.
• risque de chute de tension ou de défaillance cardiaque.

En dehors des risques d’allergie ou de réaction très rare à certains produits qui peuvent survenir de façon tout à fait imprévisible, la plupart des évènements indésirables sont favorisés par des facteurs de risque qu’il convient de bien appréhender avant votre intervention. La grande majorité des complications survenant pendant et surtout après votre intervention sont la conséquence d’une déstabilisation de maladies ou d’états préexistants qui constituent donc des facteurs de risque clairement identifiés.

En voici les principaux:

• les maladies respiratoires (asthme, bronchite chronique, insuffisance respiratoire )
• les maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, angine de poitrine, antécédent d’infarctus, insuffisance cardiaque, arythmie, maladies des valves du cœur, les maladies des artères …)
• le diabète
• l’insuffisance rénale
• les troubles de la coagulation
• les maladies thromboemboliques (phlébites, embolies pulmonaires,…)
• l’obésité sévère
• les apnées du sommeil
• certaines maladies rares

Il est donc indispensable de connaître tous vos antécédents médicaux, chirurgicaux et de connaître les traitements que vous suivez. C’est dans cette optique que nous vous demanderons, avant de venir à votre rendez-vous de répondre, si nécessaire avec l’aide votre médecin traitant qui connais bien votre dossier, à un questionnaire médical qui doit vous être remis lors de votre consultation chez le chirurgien.

Votre médecin traitant pourra également vous confier des copies de résultats d’examens ou de rapports de consultations spécialisées (cardiologue, pneumologue, diabétologue, néphrologue, …) qui nous seront souvent d’une grande utilité. N’oubliez pas que des éléments de votre histoire médicale qui vous paraissent sans aucun rapport avec votre intervention ou même totalement anodins peuvent parfois être très significatifs pour l’anesthésiste. Aussi n’hésitez jamais à les lui signaler.

N’oubliez pas non plus de nous apporter vos ordonnances et si vous en disposez, votre carte de groupe sanguin. La prise de vos médicaments les jours précédant l’intervention sera souvent modifiée par votre anesthésiste et de nouveaux traitements pourront être prescrits. Il sera parfois également indispensable de réaliser des examens médicaux ou de consulter un médecin spécialiste (cardiologue, pneumologue, …) avant votre intervention. Si tel était le cas, nous vous les prescrirons et organiserons leur réalisation (prise de rendez-vous).

D’autre part, le type d’intervention envisagée chez vous pourra impliquer des techniques anesthésiques particulières et des risques spécifiques. L’anesthésiste et le chirurgien travaillent pour cela en très étroite collaboration tout au long de votre prise en charge.

En conclusion, pour bien appréhender et minimiser les risques de votre anesthésie et d’une façon plus pratique de toute la procédure médicale dont vous allez bénéficier, nous avons besoin de connaître l’ensemble de votre histoire médicale. Il est également important pour nous d’établir avec vous une relation de confiance, que nous entretenons également avec votre chirurgien et l’ensemble de l’équipe médicale et paramédicale qui vous accompagnera lors de votre séjour à la clinique.

A l’évidence une excellente communication entre tous les acteurs dans une relation de confiance est le meilleur gage de sécurité qui soit.

Modifié le 22/11/2017 – Validé par le Comité Déontologique